Trio Hochelaga: Brahms chez les français